Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 11:28

Le cellophane accessoire coquin ABDL et contraintes

 

bondage_cellophane.jpg

Devant les réactions sur l'histoire érotique du Kiné sadique, l'idée m'est venu d'ouvrir un post sur le cellophane.

Le cellophane a de multiples usages autrse que de servir de film alimentaire ou pour maintenir des colis sur une palette. Ci-dessous quelques idées :

BDSM

Poser des pinces à seins et les recouvrir avec du cellophane en faisant plusieurs fois le tour du buste permet de bien les maintenir....

Entourer une personne les bras croisés OU le long du corps avec du cellophane permet de faire un bondage sérieux qui, accessoirement, donne chaud. (Et fait transpirer)

Faire une culotte de cellophane à un soumis ou une soumise avant d'aller au restaurent par exemple, génère des sensations originales. Là où cela devient amusant c'est quand l'envie de faire pipi pointe son nez.....

Faire rentrer le ventre d'une personne et entourer son buste avec du cellophane permet de faire un corset à petit prix.

Entourez le buste d'une personne, découper avec précaution des ronds au niveau des seins puis.... (sourire sadique) insérer des branches d'orties pour faire un bouquet ou remplissez de cire de bougie achetée évidemment sur ABCplaisir Peut également être réalisé sur d'autres parties du corps.

Sur le visage, pour jouer à affecter les sens MAIS attention, il faut penser à faire de gros trous pour la respiration.

ABDL

Il est possible avec du cellophane de fabriquer une culotte en plastique ou un body de la taille désirée et qui plus est, peut être particulièrement serré.

FESSEE SPANKING

Faire une culotte de cellophane après la fessée permet de maintenir la chaleur et de prolonger les picotements....

 

SELFBONDAGE

 

La difficulté réside dans le fait de faire un dévidoir vertical. Ensuite il n'y a plus qu'à s'enrouler et à essayer de ne pas s'assommer en tombant. Prévoir des ciseaux ou autre pour se libérer.

 

Voir un exemple de bondage au cellophane en vidéo
http://www.fessestivites.com/f/videos/210669-Le-Kine-Sadique

 

bondage_cellophane_3.jpg

GENERAL

Faire une culotte de cellophane permet de bien maintenir des objets......

Et vous ?

Avez-vous déjà testé le cellophane ?

Avez-vous d'autres idées ?

 

Pour en parler, rendez-vous sur le forum Bondage et contrainte ici

 

http://forums.fessestivites.com/bondage-et-contraintes/

Par TSM - Publié dans : Vécu et bien réel - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 juillet 2014 1 14 /07 /Juil /2014 18:48

Nouvelle génération d'Adult Baby pas DL


Ado_tetine.jpg

Sans pour autant tomber dans la régression pure, une nouvelle forme d'Adult baby a fait son apparition ces dernières années. En terme de génération, le public principal s'étend des adolescents aux adultes frisant la trentaine.

La couche ne les intéresse pas !

Si décorer leur chambre avec des affiches de Harry Potter ou boire au biberon les amuse, une bonne partie de cette nouvelle génération d'AB n'éprouve aucun intérêt pour les couches.

Si vous ouvrez les yeux dans les centres villes, vous pourrez peut-être par exemple croiser des jeunes filles avec des tétines dans la bouche ou des tenues vestimentaires en décalage par rapport à leur génération. Les décorations des ordinateurs portables des ado ou étudiantes vous surprendront peut-être aussi. Il existe même des tétines clignotantes pour aller en boite.

Les développeurs d'applications de téléphone portable puis de jeux pour ordinateur et consoles s'en donnent à coeur joie face à ce nouveau marché potentiel se déroulant sous leurs yeux.

Quoi qu'il en soit, on ne peut que féliciter cette génération d'oser afficher son fétichisme au grand jour.

Postez vos témoignages sur le forum adult baby ICI


kigurumi.jpg

Par TSM - Publié dans : Vécu et bien réel - Communauté : ABDL & plaisir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 13 juin 2014 5 13 /06 /Juin /2014 14:09

La couche n'est pas incompatible avec la vie de couple la preuve en image !

 

Ce string BDSM est en vente sur ABCplaisir.com



String_BDSM_ABDL_1.jpg



String_BDSM_ABDL_2.jpg



String_BDSM_ABDL_3.jpg



String_BDSM_ABDL_4.jpg



String_BDSM_ABDL_5.jpg

 

String_BDSM_ABDL_6.jpg

 

String_BDSM_ABDL_7.jpg

 

String_BDSM_pour_homme_2.jpg

Par TSM - Publié dans : Vécu et bien réel - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 juin 2014 5 06 /06 /Juin /2014 17:41

Excès de vitesse record d’une ABDL


moto_abdl_grenouillere_02.jpg
Le record ne porte pas sur la vitesse d’un motard mais sur la forme de cette aventure vécue par la police motorisée ayant coursé une fille ABDL filant sur sa moto à 110 kilomètres heure au lieu de 90. Le temps qu’ils montent sur leur moto, la belle avait pris de l’avance mais pas suffisamment pour leur échapper, ils la virent entrer chez Fessestivites.

Les deux motards de la gendarmerie entrèrent donc à leur tour chez Fessestivites toutes sirènes hurlantes afin d’accomplir leur mission, chose logique me direz-vous puisque c’est une de leurs fonctions que d’intercepter les contrevenants.

La première grosse surprise pour eux fut de découvrir sur la terrasse de Maître TSM une femme et un homme fesses à l’air en train de prendre une fessée devant des personnes vêtues bizarrement. Comme c’est un lieu privé, ils ne purent que s’étonner.

Voyant une moto garée dans le gazon, ils s’avancèrent pour aller verbaliser le / la contrevenante quand Papafesseur se précipita pour mettre une serviette sur la plaque d’immatriculation.

- Que faites-vous ? Demanda le gendarme un brin agacé.

- Je cache la plaque, vous devez être en mesure de nous donner le numéro d’immatriculation si vous avez quelque chose à nous reprocher. Répondit Papafesseur.

- Nous avons pris cette personne curieusement vêtue en excès de vitesse et venons la verbaliser. Répondit le gendarme cette fois franchement agacé.

- Messieurs je vous comprends, mais il y a ici un certain nombre d’ABDL et de motards, l’un d’eux d’ailleurs à une moto identique à la mienne. Qu’est-ce qui me prouve que c’est la mienne que vous avez prit au radar si vous n’êtes pas en capacité de dire le numéro d’immatriculation et que c’est ma compagne qui a commis l’infraction ?

- Nous reconnaissons clairement la moto mais également la tenue vestimentaire très originale de son pilote.

- Ne vous en déplaise messieurs, mais ces grenouillères sont vendues par ABCplaisir.com ici représenté par son webmaster. D’ailleurs si vous désirez en achetez une, il se fera un plaisir de vous ouvrir sa boutique même si nous sommes dimanche.

Le ton monta comme l’on peut s’en douter, mais papafesseur ne baissa pas la garde et appela à l’aide d’autres ABDL qui arrivèrent pour certains dans une grenouillère identique au pilote de la moto.

- Alors, qui est-ce qui conduisait cette moto parmi les personnes ici présente demanda Papafesseur au gendarme le plus énervé ?

L’un des ABDL portant la même grenouillère mis le casque de la compagne de Papafesseur et se joignit à la discussion semant soudain le doute dans la tête de la maréchaussée.

Informé par les membres venus vivre un week-end de rencontres ABDL et fessée, TSM les rejoint et leur proposa de prendre un verre avec eux afin d’éclaircir cette affaire. « Nous ne prenons pas d’alcool » répondit l’un des gendarmes mais je prendrai bien un verre d’eau fraîche si vous avez.

Informés sur le but de la rencontre privée que TSM organise gratuitement pour Fessestivites, les gendarmes furent rassurés sur le fait qu’il n’y avait pas de violence mais seulement des personnes consentantes venues délirer un week-end. TSM les invita à venir prendre un verre d’eau fraîche sur la terrasse et à grignoter un morceau de pizza histoire de décontracter l’atmosphère.

Dans le gazon où la moto était garée, Papafesseur étant resté auprès de sa belle, l’invita à se pencher en avant sur la scelle puis ouvrit sa grenouillère, déchira la couche pour dévoiler le adorable fessier qu’il fessa de bon cœur. Un des gendarmes suspicieux interrogea TSM sur les raisons de cette fessée.


moto_abdl_grenouillere_88.jpg

- C’est parce qu’elle a fabriqué une bombe ! Répondit TSM

Voyant le gendarme porter sa main sur son arme, TSM rajouta : « c’est une bombe avec des l’eau, vous savez on remplit un ballon avec de l’eau puis on le jette sur des gens pour les éclabousser ».

ET LA ! ! ! !

Et là Kanaria n’ayant pas suivi l’affaire envoya une bombe (ballon rempli d’eau) sur la terrasse. En explosant sur le carrelage, la bombe trempa le pantalon du gendarme et les pieds de TSM.

Maud, ne pouvant se retenir de dire des conneries, lança : « Ce n’est pas une poule mouillée mais un poulet mouillé » !

Par chance, le gendarme n’entendit pas cette réplique humoristique mais on en rit encore.

EPILOGUE

Kanaria prit une copieuse fessée de TSM, Minipucette eut du mal à se remettre de la fessée donnée par Papafesseur.

Cette histoire est 100% imaginaire, c’est juste un délire du vibro-master de Fessestivites.com


Pour acheter une grernouillère cliquer ICI


Pour faire des rencontres ABDL, libertines, BDSM  ou Fessée cliquez ICI


moto_abdl_grenouillere_68.jpgmoto_abdl_grenouillere_54.jpg

Par TSM - Publié dans : Histoire - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 13 mai 2014 2 13 /05 /Mai /2014 16:06

Self bondage avec couche et jeu uro en grenouillère

Idée prise sur les vidéo de selfbondage sur fessestivites.com


Auteur du jeu réalisé : Paul du réseau Fessestivites
Auteur du texte Ecrivaillon sur les idées et explications de Paul

Matériel minimum nécessaire
 Couche
 Préservatif urinaire penilexe avec un tube qui en principe permet de conduire l’urine à une poche accrochée à la jambe.
 Un tube pour relier le PU au bâillon
Menottes
 Bâillon
 Scotch d’emballage

PLAN DE DEPART VERSION SIMPLE :

 Mettre le préservatif urinaire penilex
 La couche en cas de fuite
 Relier le préservatif urinaire au bâillon et scotchez
 Sortir son ice-timer du congel
 Se menotter main dans le dos
 Attendre que le glaçon fonde pour se libérer en espérant ne pas avoir envie de faire un p’tit pipi…

MON PLAN (plus chargé évidement)

Madame n’était pas à la maison cette nuit-là, tout était prêt vers 21 heures. J’étais comme fou et ultra excité même si je savais que la nuit allait être difficile.

J’ai commencé par me mettre le préservatif urinaire, trois suppos à la glycérine dans les fesses puis j’ai mis une couche et une culotte en plastique en prenant soin de ne pas pincer le long tuyau ajouté au préservatif urinaire. Histoire de faire du volume entre mes jambes et de m’empêcher de les serrer j’ai ajouté mon énorme culotte rembourrée. L’idée m’est venue d’ajouter un peu de piment à mes folies en mettant deux pinces à linge sur mes tétons maintenues et surtout protégées de mes mouvements par un soutien-gorge de ma femme.

En prenant soin de ne pas coincer le tuyau, j’ai enfilé ma grenouillère, puis, en marchant comme un canard boiteux, je me suis rendu à la chambre qui allait devenir la chambre des supplices. Mes pieds entravés par une chaine et des mousquetons, je me suis étendu sur le lit (aie les pinces à sein) pour aborder la partie finale de l’expérience que je voulais tenter.

Le téléphone portable à porté de main était chargé et prêt en cas d’urgence à côté des menottes attachées très court par une chaine à la tête du lit par un cadenas à combinaison dont je ne pourrai voir les chiffres que lorsqu’il ferait jour.

Le tube du préservatif urinaire a trouvé sa place dans celui de bon bâillon uro, le scotch m’a permis de renforcer sa fixation. En mettant le bâillon, je me suis traité de malade mental, mais l’excitation a apaisé le courroux de mes neurones révoltés.

DERNIERE LIGNE DROITE

Eteindre la lampe de chevet puis, en la tenant par le fil électrique, la mettre sur le sol puis lâcher le fil. A l’aveugle, en m’étirant, (aie les tétons) il me restait à passer les poignets dans les menottes et à les fermer. Dernière vérification de sécurité, (toujours et par prudence) j’ai passé en revue les risques. Gaz fermé, téléphone à porté de main, les volets étaient bien ouverts et crochetés, portail fermé à clé mais porte ouverte, tout me semblant OK, j’ai fermé les menottes sur mes poignets.

Le clic de la fermeture est très excitant mais on ne peut contenir dans ces jeux, l’envie de tester ses entraves. Si l’on s’est loupé, on est alors très déçu. Au niveau des pieds, elles tenaient bon et au niveau des mains, je ne parvenais pas à toucher mon visage et donc à arracher le tuyau. J’étais donc fait comme un rat.

Frotter mon ventre sur le lit comme une chatte en chaleur fut m’excita plus encore mais hormis m’exciter et fantasmer…… Cela ne m’aida pas à trouver le sommeil tout comme les pinces à linge pourtant pas très sévères posées sur mes tétons. L’envie d’uriner est arrivée rapidement, comme je ne me sentais pas prêt à en boire, ma vessie a accepté de collaborer en la contenant. Un long mais long… moment plus tard, entre deux images coquines et SM passant devant mes yeux, le sommeil m’a saisi sans crier « gare ».

Si la nuit lorsque l’on se réveille il est bien souvent facile de retrouver le sommeil, entravé et les seins pincés, c’est plus long. Vers 2 heures du matin, une irrépressible envie de faire pipi m’est venue. Mes tétons douloureux semblaient faire cause commune avec ma vessie dans leur mouvement de révolte. Côté arrière, dieu merci pour l’instant, il n’y avait pas eu de réaction aux suppos à la glycérine. Sentent venir l’embrouille, me tourner sur le dos pour éviter les éventuelles fuites du bâillon me parut une sage précaution même si je ne me sentais pas de me boire pour ne pas tremper le lit. Quel con, ai-je pensé mais il était trop tard pour revenir en arrière.

Allongé de tout son long avec bras et jambes tendus demande quelques efforts, efforts qui m’ont fait comprendre que mon colon n’appréciait pas vraiment que je gesticule. En me concentrant un maximum et en respirant plus fortement que de raison, je suis parvenu à garder le contrôle de mon corps. Des images folles recommencèrent à passer devant mes yeux. Mon épouse accompagnée d’une amie me découvrait et me martyrisait en appuyant sur mon ventre pour faire céder ma vessie pendant que son amie s’armait d’un gode ceinture en affichant un sourire cruel.

Je me suis réveillé lorsque mon anus a cédé pour laisser passer la matière fécale rendue relativement liquide, ce n’était pas le gode ceinture mais la M qui coulait dans ma couche. Ma vessie ultra douloureuse en a profité pour commencer à fuir. En état de transe lorsque l’urine est arrivée dans ma bouche, l’avaler rapidement pour me débarrasser de la chose au plus vite m’a semblé LA solution, sauf que j’avais une monstrueuse envie bien plus qu’ultra pressante. A un moment je n’étais pas loin de vomir, l’idée de vite me tourner sur le ventre pour ne pas m’étouffer m’est venue mais je suis parvenu à contenir mon dégout et mon estomac rebelle.

Il me sembla que je venais de faire un marathon, je transpirais comme un fou et ma respiration était rapide mais ce qui me surprit le plus c’est que j’avais des contractions dans l’anus et le bas ventre un peu comme si je jouissais. Profitant de ces agréables sensations, je me suis tourné sur le ventre (aie mes tétons) pour frotter mon devant comme un gros débile mental en manque. La jouissance est venue, c’était long, fort, divin. L’urine en attente dans le long tube du préservatif urinaire a été poussée et à cet instant, j’ai trouvé ça bon, ce qui démontre que lorsque l’on jouit, on peut voir les choses autrement ou les ressentir autrement ou être débile. (Au choix)

Etendu sur le ventre, totalement épuisé je me suis rapidement endormi jusqu’au petit matin.
Le réveil fut plus délicat ! ! ! !

L’aube pointant son nez, je pouvais apercevoir les chiffres du cadenas à combinaison. J’ai eu une grosse frayeur car par deux fois, dans la pénombre j’ai cru trouver la combinaison mais il ne s’ouvrait pas. (C’est là que le téléphone…..)

Les tétons en feu et l’envie pressante me firent comprendre qu’il fallait agir. Lorsque je suis enfin parvenu à ouvrir ce put… de cadenas une sensation de bien-être m’a envahi mais cela n’a pas duré car pour retirer les pinces à linge, il me fallait attraper dans mon dos la fermeture éclair de ma grenouillère. Les poignets menottés devant, c’est impossible. Me libérer rapidement devint alors une urgence. En m’asseyant rapidement pour libérer mes chevilles douloureuses à force de les avoir malmenées, j’ai écrasé la couche. (Pas de détail..) et pour me lever ce n’était pas mieux. Arrivé au salon, j’ai enfin pu attraper les clés de menottes, me libérer et foncer aux toilettes en retirant en urgence ma grenouillère. Lorsque j’ai gesticulé sans précaution pour attraper la fermeture éclair dans mon dos, mes tétons m’ont fait payer une première addition particulièrement salée pour deux raisons.

La première parce que sous le soutien-gorge les pinces ont beaucoup bougé, la deuxième parce que sous la douleur, j’ai lâché un jet d’urine qui, à boire le matin au réveil est nettement moins agréable qu’un café. Si baisser la grenouillère fut un début de libération, retirer la couche et m’asseoir rapidement sur les toilettes ne fut franchement pas génial. « Et le roi des cons assis sur mon trône » disait Coluche, c’était moi car j’étais tellement dans les vapes et dans une position 100 % bio / naturelle pardon que j’ai pissé gaiment sans même retirer le préservatif urinaire. GRRRRR, j’en ai foutu partout. Pour retirer les pinces de mes tétons j’ai pris tout mon temps afin de limiter la douleur mais furieux, ils me firent payer malgré tout une troisième addition.

Une fois le ménage fait et douché, en savourant mon café tant attendu, je vous raconte donc mon aventure.

Auteur du jeu réalisé : Paul du réseau Fessestivites
Auteur du texte Ecrivaillon sur les idées et explications de Paul

 

Grenouillere_adulte_grise_cadenas_2.jpg

 

Grenouillère cadenassable en vente sur ABCplaisir

 

Penilex.gif 

 

Le penilex en vente sur ABCplaisir

Par TSM - Publié dans : Auto bondage et ABDL - Communauté : Auto-bondage self bondage
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Texte

Créer un Blog

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés