Vendredi 31 juillet 2015 5 31 /07 /Juil /2015 19:50

La couche-culotte est-elle érotique ?

La_couche_culotte_est_elle_erotique.jpg

Pour les « Adult-Baby Diaper Lover », les ABDL, la réponse est oui. Le phénomène ABDL prend de l'ampleur, de plus en plus de jeunes s'y mettent. Refusés sur les sites pour adultes, certains collégiens créent des blogs sur Skyrock.

Être un bébé adulte n’est pas un rôle, c’est l’expression profonde d’une personnalité qui n’a pas peur de demander de l’amour, des soins et de l’attention.

 

Les AB aiment cultiver la confusion allant de partenaires sexuels conventionnels lorsqu'ils vivent une vie de couple puis le petit garçon ou la petite fille avec sa maman ou son papa lorsqu'ils s'abandonnent. A ce moment là, il n'y a évidement pas de sexe, juste de la douceur. En effet, le bébé –adulte n’est pas en tenue d’Adam. Son plaisir tient dans le port de la couche, qui voile fort à propos la croissance de son sexe. Ce même organe n’est pas voué à une sexualité conventionnelle, mais ne sert qu’à uriner, profondément enfoui dans la couche.

Les DL ne sont pas séduits par le côté bébé adulte, ils limitent leur fétichisme au port de la couche et à son usage plus ou moins poussé.

 

La sexualité et l'attrait sexuel pur des ABDL

La sexualité ABDL est paradoxalement assez réactionnaire à ce sujet. Les adeptes cachent dans leurs couches ce sexe qu’on ne saurait trop dévoiler hormis bien sur pour quelques exhibitionnistes que l'on trouve dans tous les fétichismes.

Que l'on se rassure, ils aiment faire l'amour comme tout le monde sauf lorsqu'ils sont en "mode AB" où ils sont alors opposés à la chosepuisqu'il n'y a pas de relation sexuelle entre les parents et leur progéniture, juste de la douceur et des câlins.

 

Où est l'érotisme dans tout cela ?

Naturellement, l’attraction sexuelle tient au tabou, de l’occulte, de caché. En latin, les organes sexuelles sont désignés par le terme pudenda, qui désigne ce qu’on doit dissimuler, les parties honteuses. Vagina de même désigne le fourreau, où le phallus rangé se doit de se dissimuler.

 

Pour le côté Adult-Baby, la tendresse et douceur et la fraîcheur de la prime jeunesse sont recherchées. La petite fille en jupette avec ses couettes et son bib peut être terriblement attendrissante à regarder tout comme le petit garçon en culotte courte ou avec une petite salopette. Cela donne une envie (j'y reviens) de douceur à l'adulte ou partenaire comme les mamans qui donnent parfois l'impression de jouer à la poupée lorsqu'elles s'occupent de leur progéniture.

Pour le côté DL si l'on y regarde bien, la couche est une grosse culotte. Voir une fille ou un garçon se promener en culotte peut avoir un côté érotique.

 

Dans les deux cas, AB ou DL, les adeptes peuvent s'asseoir jambes écartées, on ne voit pas leur sexe mais l'oeil coquin ira toute de même fouiner entre les cuisses tout comme il fouinera sous la jupe si la fille se penche en avant. Si vous avez regardé c'est que vous avez un oeil coquin :-)

 

A chacun son érotisme !

Par principe, il est bien de ne pas juger. Certains trouvent les chaussures ou les collants, les corset, les..... très érotiques, pourquoi d'autres ne trouveraient pas un sujet d'attraction pour l'ABDL ?

Pour vous, la couche-culotte peut-elle être érotique ?

Pour en parler, rendez-vous sur le forum ABDL ICI

Par TSM - Publié dans : Vécu et bien réel - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 29 juillet 2015 3 29 /07 /Juil /2015 13:58

Obligée de faire pipi couche dans la cage pilori Pauvre Vivi !

Sous prétexte de faire une vidéo, TSM demande à Vivi de se prêter comme actrice dans pour un scénario de pseudo contrainte. Notre Choupette Vivi nationale accepte de se prêter au jeu et se laisse mettre en couche puis enfermer dans une cage dont la porte comporte un pilori.

ABDL_pilori_diaper_girl_03.jpg

Entre les deux photos la partie change et talc c'est pour les grands ou sur la vidéo

ABDL_pilori_diaper_girl_06.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_07.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_08.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_09.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_11.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_12.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_13.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_14.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_15.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_16.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_17.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_18.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_19.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_20.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_21.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_22.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_23.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_24.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_25.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_26.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_27.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_28.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_29.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_30.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_31.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_32.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_33.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_34.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_35.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_36.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_37.jpg

ABDL_pilori_diaper_girl_38.jpg

Voir la vidéo Obligée de faire pipi dans la cage pilori Pauvre Vivi !

Acheter un magic Wand

Forum ABDL

ABDLtube

Par TSM - Publié dans : Vécu et bien réel - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 juin 2015 1 29 /06 /Juin /2015 16:09

Selfbondage astuce pour boire ou ne pas boire

Avec un tube connectez un étui pénien ou un pénilex à un bâillon ou à une cagoule uro.

Si vous aimez boire votre urine, vous pourrez profiter tôt ou tard Sinon -. vous aurez à faire votre mieux ne pas en profiter.... mais n'oubliez pas de boire avant de faire votre selfbondage.

Pour tubes et connecteurs vous pouvez commander le kit auto lavement ABDL ou BDSM chez ABCplaisir il y a tout ce qu'il faut dans le kit. ( des étuis pénien et les tubes des poche à urine)

Soyez prudent !

Infos pratiques

Un Penilex se pose comme un préservatif mais il est plus épais et plus "adhésif"

Si vous êtes assis ou debout, il n'y a pas assez de pression ou il y en aura trop pour l'étui pénien.

Il est très difficile de faire pipi si vous avez un gros truc dans les fesses, cela n'aide pas.

harnais_ring_gag_avec_bouchon.jpg

Uro_incontinence_Kit_decouverte.1.jpg

Cagoule_uro_sexe_hard.jpg

Ce modèle est destiné aux amateurs de sensations fortes

Cagoule_d_isolation_BDSM.jpg

Ce modèle est hard surtout si c'est pour de l'uro

Voir des vidéos de selfbondage

Photos récits scénario de selfbondage

Par TSM - Publié dans : Auto bondage et ABDL - Communauté : ABDL & plaisir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 juin 2015 1 29 /06 /Juin /2015 16:08

Pique-nique ABDL Fessestivites et Abkingdom REPORTAGE et images

La rencontre Pique-nique ABDL 2015 vient de se terminer. Elle fut une réussite totale avec beaucoup d'échanges et de jeux puis des fous rires. Elle a également permis à ceux qui venaient pour la première fois de faire leur premier pas.

A ce sujet, il faut savoir que faire le premier pas n'est pas toujours facile, car il faut oser se dévoiler. Il est bien de savoir qu'une rencontre collective est souvent plus facile qu'une rencontre intimiste.

Lors de cette rencontre, les participants d'Abkingdom et de Fessestivites se sont entendus à merveille. En guise de rivalité il n'y a eu que complicité et plaisirs partagés autour d'un fétichisme.

Les timides du samedi midi n'ont pas tardé à se "lâcher" et à "oser" aller mettre une couche pour certains puis le samedi soir, à se faire changer.

LES JEUX :

Des jeux étaient proposés, aucun n'était imposé.

LES PHOTOS :

Les photos étaient proposées, aucune n'était imposée. Tous les participants ne sont pas sur les photos.

PARRAINAGE boutique-couches.fr/abdl

Bienetreetincontinence.fr se spécialise et crée une boutique qui sera dédiée aux ABDL. Elle s'étoffera au fil du temps. Cette rencontre était parrainée par la boutique Couche ABDL sélection Christine qui a offert des couches, des inserts et des pointes à nouer aux participants.

LE REPORTAGE EN IMAGE

Rencontres_ABDL_01.jpg

Rencontres_ABDL_02.jpg

Rencontres_ABDL_03.jpg

Rencontres_ABDL_04.jpg

Rencontres_ABDL_05.jpg

Rencontres_ABDL_06.jpg

Rencontres_ABDL_07.jpg

Rencontres_ABDL_08.jpg

Rencontres_ABDL_09.jpg

Rencontres_ABDL_10.jpg

Rencontres_ABDL_11.jpg

Rencontres_ABDL_12.jpg

Rencontres_ABDL_13.jpg

Rencontres_ABDL_14.jpg

Rencontres_ABDL_15.jpg

Rencontres_ABDL_16.jpg

Par TSM - Publié dans : Vécu et bien réel - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 9 juin 2015 2 09 /06 /Juin /2015 10:18

ALERTE À LA BOMBE

AUTEUR : Ecrivaillon

bombe.gif

EN PRÉAMBULE

Comment un homme se fait piéger dans ses propres jeux ?

Tout bêtement !

 

A cause d'une alerte à la bombe, deux femmes découvrent des choses gênantes dont les conséquences érotiques et sexuelles dureront une semaine.

Cela faisait quelques temps que je fantasmais à l’idée de jouer avec les lavements. N’étant absolument pas scato, mais alors vraiment pas du tout, seul le plaisir anal m’attirait mais le fait de me retrouver les fesses pleines d’excrément m’avait toujours dissuadé.

 

Ma curiosité maladive des choses du sexe ma conduit à acquérir le nécessaire pour tester. La poire ne m’ayant pas amusé, je me suis offert un boc à lavement ainsi qu’un plug gonflable « enema » permettant de contenir les liquides à l’intérieur du côlon. Malgré qu’elle soit joueuse dans les domaines du BDSM, (entraves, fessée, des jeux SM) tout cela n’amusait que moyennement mon épouse n’ayant aucune attirance pour les lavements et les jeux ABDL.

Un beau matin, alors que mon épouse venait de partir travailler, je profitais d’une mâtiné de liberté pour m’amuser un peu. Histoire de délirer plus longtemps et d’avoir une certaine pression à ma verge, (hummm c’est grisant) je mis ma cage de chasteté avant de sortir le matériel.

 

CB_6000_6.1.jpg

 

Le plug anal trouva rapidement sa place, quelques coups de pompe lui permirent de bien se bloquer. N’étant pas vraiment expérimenté en lavement, il m’a semblé qu’un litre et demi d’eau tiède suffirait pour une première fois. Par précaution et plaisir, j’enfilais ensuite une grosse couche et une culotte en plastique. J’étais fin près pour mes tests et délires…..

 

Le bocal posé sur la commode de la chambre, le tuyau relié au tube du plug je m’étendis sur le sol avant d’ouvrir le petit robinet en plastique en frissonnant d’excitation. Au début, je ne sentais rien et trouvais cela très frustrant mais les minutes qui suivirent furent bien différentes.

 

Le débit trop rapide commença rapidement à me faire mal. Je dosais donc en affinant les réglages pour pouvoir me concentrer et apprécier les sensations d’être comblé au vrai sens du terme tout en caressant mes tétons, zone ultra sensible de mon corps et génératrice de plaisir. Le bocal vide, j’ai fermé le robinet situé au bout de la canule elle-même enfoncée dans le tube du plug percé et gonflé en retirant le tuyau pour avoir la possibilité de bouger librement.

 

Histoire de savourer pleinement les sensations érotiques et de m’enflammer les sens, je me suis installé tranquillement à mon ordinateur pour surfer sur Fessestivites.

 

SURPRISE SURPRISE

Alors que je commençais à surfer sur les nuages cotonneux de l’excitation avec en prime mon Popaul compressé dans le tube de la cage, une douleur castra mes petits plaisirs. Mon « ventre » ne voulait déjà plus du lavement ! Malgré mon insistance, il finit rapidement par me convaincre de diminuer la pression. Dégonfler sans tarder le plug devint même une priorité !

 

SAUF QUE

Dégonfler le plug ne suffit pas à mon ventre qui n’en faisait qu’à sa tête si je puis dire, et profita aussitôt pour expulser beaucoup de liquide. La couche joua son rôle, mais je n’y pris aucun plaisir. Et m.. , zut pardon !

Je ne sais si j’ai surestimé mes capacités ou si j’ai fait n’importe quoi mais la douleur persista et tout cela ne m’amusait plus du tout. Un passage en URGENCE aux toilettes me permit de me libérer ailleurs que dans ma couche. Je vous passerai les détails….

Une fois propre, je retournais à la chambre pour ranger et nettoyer le matériel.

 

SAUF QUE

1°) Mon petit trou n’était plus étanche au liquide et ne parvenait pas à maintenir le résiduel qui n’était pas parti !

2°) Le bruit de la porte d’entrée et la voix de mon épouse puis d’une de ses copines me glacèrent le sang !

OH PUTAIN CON ! Désolé c’est vulgaire, mais cela expose avec des mots simples ce que j’ai éprouvé à cet instant précis.

 

La solution d’urgence qui me vint à l’esprit fut de remettre une couche pour éviter les problèmes de fuite devant les filles puis d’enfiler un gros peignoir pour cacher non seulement la couche mais aussi la bosse générée par la cage de chasteté qui présentement ne m’amusait plus du tout.

 

SAUF QUE

A ma mine déconfite lorsque je me suis sorti de la chambre, mon épouse comprit qu’il se passait quelques chose.

- Ca va ?

 

- Oui, non, enfin, j’ai la courante, j’espère que ce n’est pas une gastro. Vous ne travaillez pas aujourd’hui ? Que se passe-t-il ?

 

- Il y a eu une alerte à la bombe, ils nous ont fait évacuer et nous ont libérées pour la mâtiné.

 

Je fis une bise à Martine, l’amie de ma femme, qui n’est pas prude ni frigide si vous voyez ce que je veux dire……. Sans être active dans le monde du BDSM, elle connaît sans les détails les passions que nous entretenons avec mon épouse pour les jeux et plaisirs non conventionnels. J’ai vu arriver la catastrophe mais je n’ai rien pu faire pour l’éviter.

Martine étant très intime avec mon épouse, entrepris de nous faire un café et pour jeter le filtre c’est quand elle ouvrit le sac poubelle que je n’avais pas eu le temps de sortir ni même de fermer (et pour cause) qu’elle découvrit la couche jetée à la va vite quelques minutes plus tôt. Elle posa aussitôt la question sur l’incontinence.

 

Heuuuuuu …… Que répondre ? ? ? ? ?

 

Pour éviter les embrouilles et en espérant qu’elle n’approfondirait pas, je prétextais voir quelques soucis de santé. Au lieu de se taire et de m’éviter la gêne, dans sa grande générosité elle nous parla de traitement, de médecin, de son père, de…..

 

Mon épouse était pliée de rire de ma déconfiture car elle avait pertinemment compris que je m’étais amusé en solo en ABDL. (Merci ma chérie !) Ses rires générèrent des questions comme l’on peut s’en douter. Entre filles qui se racontent des choses elle lui avoua mes penchants pour l’ABDL.

 

Me sentant près à exploser, elle me calma en me rappelant que sa copine nous parlait de son amant et de ses escapades puis lui prêtait des tenues affriolantes pour nos soirées SM. Pour elle, il n’y avait pas de gêne à avoir à lui dévoiler à notre tour un de MES délires.

 

Très sincèrement, même si je suis joueur et parle volontiers sans tabou de mes délires ou de nos soirées, si j’avais pu passer sous le carrelage pour me cacher, je l’aurais fait. J’étais blême, horriblement gêné, dix coups de fouet dans une soirée SM publique m’auraient nettement moins fait honte.

 

Histoire de s’amuser plus encore de ma gêne, mon « adorable » épouse se leva pour venir tâter entre mes jambes. Le seigneur fut sourd à ma prière, elle s’écria presque en rigolant « c’est qu’il est encore en couche » ! (Et merde fut ma pensée) Le naturel curieux de Martine et l’envie de jouer de mon épouse redevenue Maîtresse firent cause commune pour m’obliger à « montrer ».

 

Ma perle d’Amour devenue sadique, me fit donc lever puis ouvrit mon peignoir pour dévoiler ma couche. Je n’ai jamais eu aussi honte de ma vie. Dans un geste dit de tendresse, elle claqua le devant de mon anatomie couverte de sa main ce qui me fit gémir et bondir, car la cage coinça mes testicules. Ma garce de femme compris aussitôt et voulu faire une inspection de la couche !

 

Les dieux se liguaient contre moi ! ! ! ! ! Elle constata ce qu’elle avait deviné et que je m’étais encagé tout seul pour mon petit délire.

 

- Mais c’est qu’en plus, il a mis sa cage ! Où est la clé ?

- S’il te plait arrête, j’ai trop honte.

- Mais non, tu n’as pas à avoir honte, Martine sait plein de choses et elle ne dira rien. Dis-moi où est la clé ?

D’un doigt, je désignais le buffet où elle découvrit en prime, que je m’étais racheté de vraies cigarettes. (On essai d’arrêter)

 

- Tu es vraiment très vilain, tu resteras huit jours en cage pour avoir triché pour les cigarettes. S’exclama-t-elle soudainement moins joueuses.

 

Martine voulu voir la cage de chasteté et moi j’aurai voulu être ailleurs mais comme ma Maîtresse d’Amour en avait décidé autrement, je ne pus qu’abdiquer. Entre nous, il y a des moments où l’on aime sa Maîtresse, mais il y a aussi des moments où on la déteste.

 

Lire la suite

Par TSM - Publié dans : Auto bondage et ABDL - Communauté : ABDL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Texte

Créer un Blog

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés